Visitez le parc submergé de Baia

onda
Histoire
Le parc archéologique submergé de Baia "Du port commercial à la zone marine protégée"
Pour retracer les principales étapes du long chemin qui a conduit à la création du parc, il faut d'abord expliquer pourquoi cette zone est désormais en dessous du niveau de la mer.
Nous sommes dans les Champs Phlégréens (de la terre brûlante grecque). Dans cette zone d'origine volcanique il y a le phénomène de bradyseism, il consiste en une montée relativement lente (bradyseism positif) ou au niveau du sol (bradyseism négatif) à l'échelle du temps humain mais très rapide par rapport aux temps géologiques. Parfois, comme cela se produit dans les Champs Phlégréens, ces mouvements peuvent se répéter cycliquement sur une période de plusieurs siècles. Généralement, ce phénomène est dû à des changements de volume d'une chambre magmatique proche de la surface qui se vide et se remplit, ou même à des changements de chaleur. qui affectent le volume d'eau contenu dans le sous-sol très poreux. En raison du phénomène de bradyseisme, l'ancienne bande côtière a subi un naufrage avec la submersion conséquente de tous les bâtiments qui y ont été construits. Des sites d'une grande importance à l'époque romaine, où Pouzzoles était la ville commerciale la plus célèbre, Baia la station balnéaire la plus célèbre et Miseno le siège de la flotte militaire, sont maintenant submergés. Les premières découvertes archéologiques ont eu lieu dans les années 1920 où, à l'occasion de agrandissement des sculptures du quai du port, éléments architecturaux, aquariums de fistules à tampons impériaux ont été mis en lumière.

Dans les années 40, des photographies aériennes prises par le pilote Raimondo Baucher ont mis en évidence la zone archéologique submergée de Portus Julius dans le miroir devant le lac Lucrino.
Malgré l'intérêt suscité par ces découvertes, la première campagne de fouilles archéologiques sous-marines a été lancée dans les eaux de Baia dans les années 1960. Ces investigations ont conduit entre 1959 et 1960 à l'élaboration de la première carte archéologique de la ville submergée de Baia. Elles ont été détectées près de Punta Epitaffio à environ -6 mètres de profondeur, une route pavée, bordée de bâtiments qui s'ouvraient sur elle, l'un d'eux sera découvert deux décennies plus tard, le nymphaeum de l'empereur Claudius, puis en continuant vers la mer d'autres restes de structures étendues au-dessus de la mer par coulée de ciment (nous savons aujourd'hui qu'ils concernent le quartier maritime de la Villa dei Pisoni). Enfin, l'identification de quelques piliers en béton, les Pilae, à environ 400 mètres de la côte, qui ont permis d'identifier l'ancienne ligne de côte. Le programme a malheureusement été rapidement interrompu faute de moyens.

1969 a marqué deux étapes importantes pour l'archéologie sous-marine et la protection de la région de Baia.
La première, causale, avec l'affleurement devant Punta Epitaffio, suite à une tempête, de deux sculptures de grande qualité reconnues comme "Ulysse et compagnon à la peau", toujours en place dans l'abside d'un bâtiment rectangulaire (le Nymphaeum).
La deuxième étape a été l'accord entre le surintendant de Naples Alfonso De Francis et le directeur de l'orphelinat militaire, situé au Castello di Baia, pour attribuer une partie de ce complexe pour abriter le musée archéologique des Campi Flegrei.
Malgré beaucoup de résonance, même ces deux étapes importantes n'ont pas réussi à atteindre un suivi immédiat.

Ce n'est qu'en 1980 que la première fouille sous-marine a commencé directement par les archéologues, ce qui a conduit à l'identification du Nymphaeum de l'empereur Claudius et de son extraordinaire complexe sculptural.

En 1984, le château de Baia a finalement été livré à la surintendance et un projet de restauration des interventions fonctionnelles a été lancé: un bureau archéologique local a été créé, un premier laboratoire de restauration et des gisements archéologiques. Il a ainsi été possible de démarrer les premiers travaux expérimentaux de restauration des sculptures issues de la fouille du Nymphaeum de Punta Epitaffio. En 1997, la salle du Nymphaeum de Punta Epitaffio a été aménagée à l'intérieur du musée où est reproduit le nymphaeum immergé de l'empereur Claudius qui se rapproche de l'original, mais n'est pas une reconstruction.
Au cours de la même période, l'enquête sur la ville submergée de Baia a repris, où elle avait été suspendue par Nino Lamboglia, sous la direction de G. Di Fraia, E. Scognamiglio et N. Lombardi.
L'édition de la carte archéologique immergée de Baia remonte à eux avec le positionnement des bâtiments émergeant des fonds marins, situés sur la rive nord, mieux conservés car moins fréquentés par les routes commerciales. C'est le canal d'accès au Baianus Lacus, le plan d'eau semblable à un lac de l'époque romaine; d'un complexe thermal à 40 mètres à l'est de Punta Epitaffio, de la villa dei Pisoni; une villa avec une entrée en saillie et de magnifiques décorations au sol, donnant sur un tronçon de route, flanqué de tabernae, vestiges d'étangs à poissons et de piles.
Sur la rive sud, devant les chantiers navals et le quai du port, en raison de l'effet dévastateur du trafic portuaire, seuls quelques vestiges de bâtiments sont conservés, tout en se dirigeant vers la mer imposant s'étire une jetée de quai en béton, perpendiculaire à la grande Jetée romaine, protégée par quelques pilae, avec des restes de fondations de coffrage avec des sections en bois exceptionnellement préservées.
Au sud de la pointe du Castello di Baia, qui se trouve en dehors de la zone portuaire, grâce à la plus grande profondeur, il reste des étangs à poissons spectaculaires pour l'élevage de poissons et de mollusques.

En 1987, la contrainte archéologique de la ceinture marine de 500 mètres de toute la zone de Flegreo a été placée avec l'interdiction de modifier le statut des lieux.

Entre 1994 et 1998, des ordonnances spécifiques ont été émises par le bureau du capitaine de port pour réglementer le transit des bateaux à moteur commerciaux.

En 1998, la surintendance prend en charge le plan d'eau de la rive nord.

En 1999, la première visite pour les plongeurs a été créée.

En 2000, en raison de graves dommages dus à un ferry échoué dans le fond marin, l'activité du port commercial a été définitivement suspendue.

Le 7 août 2002, le parc archéologique submergé de Baia a été créé comme zone marine protégée.
La gestion provisoire du parc submergé a été confiée à la Surintendance du patrimoine archéologique de Naples et de Caserte, puis à la Surintendance spéciale de Naples et de Pompéi. En 2016, les Champs Phlégréens deviennent une Surintendance Spéciale qui prend le nom de Parc Archéologique des Champs Phlégréens qui est chargé de la gestion du Parc Submergé de Baia
Depuis lors, des mesures géantes ont été prises dans la protection et la mise en valeur de la zone. Il reste encore de nombreux problèmes à résoudre, mais le chemin semble tracé aujourd'hui.
Législation
DÉCRET INSTITUTIONNEL DU PARC

Le ministère de l'environnement et de la protection du territoire, de concert avec les ministères du patrimoine et des activités culturelles, des infrastructures et des transports, des politiques agricoles et forestières et en accord avec la région de Campanie, a créé le parc submergé de Baia ( DI 7.08.2002), assimilée à une zone marine protégée. La zone comprend la côte de Bacoli et Pozzuoli entre la tête de la jetée limite sud du port de Baia (jetée OMLIN) et la jetée de Lido Augusto (Pozzuoli) et est divisée en trois zones: réserve intégrale (A), général (B), partiel (C). La gestion provisoire du parc submergé a été confiée à la Surintendance du patrimoine archéologique de Naples et de Caserte.

Le parc submergé de Baia a pour objectifs principaux
• protection et amélioration de l'environnement et de l'archéologie, également à des fins d'emploi;
• la diffusion des connaissances sur la biologie des milieux marins et du patrimoine archéologique subaquatique;
• mise en œuvre de programmes éducatifs pour l'amélioration de la culture dans le domaine de l'écologie, de la biologie marine et de l'archéologie;
• la réalisation de programmes scientifiques pour approfondir les connaissances et l'étude du territoire;
• la promotion d'un développement socio-économique compatible en favorisant les activités locales traditionnelles déjà présentes, les citoyens résidents et les entreprises basées dans les communes de la zone.

Les parcs submergés de Baia dans le golfe de Pozzuoli et de Gaiola dans le golfe de Naples sont créés conformément à l'art. 114, paragraphe 10, de la loi no. 388 de 2000 (loi de finances 2001) par décret du ministre de l'environnement, en consultation avec les ministres des biens et activités culturels, des transports et de la navigation et des politiques agricoles et forestières et en accord avec la région de Campanie.
Ils se composent d'un environnement marin ayant une valeur historique, archéologique, environnementale et culturelle importante.
Règles
31 janvier 2007
Convention
Le 30 janvier 2007, un accord a été signé entre la Surintendance du patrimoine archéologique des provinces de Naples et de Caserte et l'Association temporaire des sociétés assodives de Flegreum, représentée par le Centro Sub Campi Flegrei, pour l'octroi et la réglementation relative des visites sous-marines dans le parc archéologique submergé de Baie. Le 7 août 2007, l'association Assodiving Flegreum devient Campano Assodiving Flegreum Consortium.
Pour l'octroi et la réglementation relative des visites sous-marines dans la zone marine protégée de Baia (NA).

L'année deux mille sept (2007), le 30 janvier

ENTRE
- la Surintendance du patrimoine archéologique des provinces de Naples et de Caserte en la personne de son représentant légal, la surintendante Maria Luisa Nava, ci-après dénommée surintendance

EST
L'ATI Srl appelée Assodiving Flegreum (consortium de plongée), représentée par le "Centro Sub Campi Flegrei".

ÉTANT DONNÉ QUE

-La Surintendance, également en tant qu'organisme gestionnaire du Parc submergé de Baia, créé par le décret interministériel du 07/08/2002, a un intérêt institutionnel dans la diffusion des connaissances de celui-ci;
- La plongée est devenue un consortium dans le but spécifique d'obtenir l'autorisation de la surintendance pour effectuer des visites touristiques sous-marines;

IL EST CONVENU ET STIPULÉ COMME SUIT

ART.1
Les locaux font partie intégrante de la loi.

ART.2
L'ATI s'engage à effectuer des plongées avec des guides fixes permettant un maximum de huit personnes par plongée.

ART.3
L'ATI s'engage à effectuer un maximum de 5 plongées quotidiennes pour chaque zone.

ART.4
L'ATI s'engage à préparer à ses frais un point d'ancrage (cadavre ou bouée) à ses frais, à identifier par le groupe archéologique sous-marin de la Surintendance.

ART.5
Le coût du billet pour chaque visite s'élève à 35,00 €.

ART.6
L'ATI s'engage à transmettre à la Surintendance, le 5 de chaque mois, le calendrier avec indication des dates relatives aux visites sous-marines.

ART.7
L'ATI s'engage à verser tous les trois mois des redevances de 10% sur le chiffre d'affaires brut total à la surintendance.

ART.8
L'ATI s'engage à communiquer et justifier, avec les rapports des plongées effectuées, le paiement prévu ci-dessus dans les cinq jours du mois suivant le paiement (avril-juillet-octobre-janvier).

ART.9
L'ATI s'engage à souscrire une assurance pour tous dommages pouvant survenir aux visiteurs de l'activité faisant l'objet d'une concession. Les droits de timbre et les frais accessoires sont à la charge du concessionnaire.

ARTICLE 10
Les parties s'engagent à intégrer cet accord chaque fois que cela sera jugé nécessaire.

ARTICLE 11
Cet accord a une durée annuelle expressément renouvelable à son expiration.

ART 12
Cet accord sera frappé de déchéance en cas de non-paiement d'un acompte trimestriel des redevances dues si 30 jours se sont écoulés depuis la date limite.

ARTICLE 13
En cas de litige, le for exclusif sera celui de Naples.

ART.14
Cet acte est rédigé en triple original et, après lecture et confirmation, est signé par les parties au jour, au mois et à l'année indiqués ci-dessus.

Le 7 août 2007, le Consortium Campano Assodiving Flegreum est né. Le règlement de plongée reste inchangé. Par la suite, en 2012, des autorisations sont délivrées à des centres de plongée individuels.
En 2016, les Champs Phlégréens sont devenus une Surintendance Spéciale appelée "Parc Archéologique des Champs Phlégréens". Un nouveau règlement est établi et une entrée "Ticket" de 5,00 € pour chaque excursion de plongée et 3,00 € pour chaque excursion de snorkeling. Le nouveau règlement est entré en vigueur mais est encore provisoire. L'organisme gestionnaire et les entreprises intéressées travaillent sur le règlement définitif.
Nouvelles du parc
RESTAURATION D'UNE NOUVELLE MOSAIQUE ET D'UN NOUVEAU CHEMIN
A partir du 1er juillet, la restauration de la nouvelle mosaïque polychrome débutera par l'ISCR de Rome, section sous-marine dirigée par le Dr Barbara Davidde. Au cours du mois de juillet, il sera possible de pratiquer la plongée sous-marine, d'admirer les décors du parc et en même temps de voir les restaurateurs à l'œuvre, grâce au projet lancé par la Direction, Parc Archéologique des Campi Flegrei, en partenariat avec l'ISCR, "Open Shipyards ".
IV ÉDITION ARCHÉOCAMP
Du 26 octobre au 1er novembre 2020, il y aura la IV édition de la revue Archeocamp d'archéologie sous-marine créée par le Centre Sub Campi Flegrei. Une semaine entière dédiée à l'archéologie sous-marine avec expositions, conférences, plongée, snorkeling, stages de formation en archéologie sous-marine, ateliers pour enfants et bien plus encore.
PLONGÉE EN APNÉE
Si vous voulez plonger dans l'histoire fascinante de notre pays, les instructeurs du Centro Sub Campi Flegrei vous accompagneront lors d'une visite au parc archéologique submergé de Baia à Naples. Équipé d'un masque et de palmes, vous pouvez visiter le parc archéologique submergé de Baia et observer ce qui reste de la civilisation qui a vécu ici dans l'Antiquité: villas et mosaïques maintenant immergées dans un nuage de poissons ... pas besoin d'être plongeur breveté pour nager dans les ruines romaines!

PADI SPECIALTY DISTINCTIVE - PLONGEUR D'ARCHÉOLOGIE SOUS-MARINE
Ce cours est conçu pour être une introduction sûre et supervisée à l'archéologie sous-marine. Il est conçu pour que les plongeurs apprennent des notions théoriques, commencent à pratiquer des techniques et des procédures de planification et découvrent les problèmes et les dangers de la plongée à des fins archéologiques. L'importance d'utiliser des techniques respectueuses de l'environnement et la sensibilité de l'activité archéologique seront réitérées tout au long du cours.
La formation doit mettre en valeur le plaisir, la valeur sociale et personnelle, la satisfaction et mettre l'accent sur la sécurité. À la fin du cours, le brevet distinctif d'archéologie sous-marine PADI et un certificat de participation seront délivrés.

COURS D'INTRODUCTION À L'ARCHÉOLOGIE SOUS-MARINE
En collaboration avec REITIA - Documentation for Underwater Archaeology.
Reitia, partenaire international de formation de la Nautical Archaeological Society (NAS - point de référence international pour la formation en archéologie subaquatique), organise, avec la collaboration du Centre Sub Campi Flegrei du parc submergé de Baia - Pozzuoli (NA), les cours d'introduction au NAS Foreshore and Underwater Archaeology and NAS Part I: Certificate in Foreshore and Underwater Archaeology selon les normes d'enseignement internationalement validées, accrédité par l'UNESCO et reconnu comme crédits universitaires dans de nombreux pays européens et non européens.
Les cours de formation comprennent l'apprentissage des principes de base de l'archéologie sous-marine avec l'étude des principales zones d'opération et des méthodes de détection 2D / 3D avec simulation de différentes situations de fonctionnement dans des environnements archéologiques réels selon les normes NAS et les indications de la Association italienne des opérateurs scientifiques sous-marins (AIOSS) et European Scientific Diving liés à la plongée sous-marine menée à des fins scientifiques.

CHAMPS SOUS-MARINS BÉNÉVOLES
En collaboration avec le centre de plongée Sub Campi Flegrei

Le centre Sub Campi Flegrei a l'intention d'achever les travaux effectués dans les champs précédents du parc archéologique submergé de Baia. Après ces travaux, nous nous dirigerons vers le tronçon de côte surplombant le château aragonais de Baia, où les restes d'une grande villa maritime sont submergés, dont les étangs à poissons, les pavillons et diverses pièces à portiques ont été reconnus. Une structure semi-annulaire est remarquable, probablement un autre étang à poissons, protégé par des pilae ou opus pilarum (gros blocs de ciment et de tuf qui semblent former le motif de l'opus reticolatum sur les faces visibles), qui sont censés être la preuve de la présence d'une jetée.
Les actions suivantes seront réalisées: la classification de la biodiversité présente, la reproduction des détails architecturaux des structures murales, le relief tridimensionnel de celles-ci, l'élévation et la reproduction artistique des six statues présentes dans le Nymphaeum de Claudio. Dans l'autre site, la reconstruction et le plan du mur subsistent et l'opus pilarum sera réalisé. Des plans de sites, des fiches de diffusion des espèces présentes et un modèle en relief seront ensuite élaborés.

Le projet démarré en 2006 vise à accroître la convivialité du parc.
L'ENQUÊTE PHOTOGRAPHIQUE NUMÉRIQUE DOCUMENTALE À ARCHEOSUB
En collaboration avec REITIA - Documentation pour l'archéologie sous-marine

L'atelier de trois jours s'adresse aux étudiants, diplômés en archéologie et conservation du patrimoine culturel et aux plongeurs titulaires d'une licence de plongée ARA et d'un certificat médical d'aptitude non compétitive à la plongée, intéressés à acquérir une préparation de base sur techniques de prise de vue photographique sous-marine numérique à des fins de documentation scientifique. L'atelier en nombre limité est réservé à un maximum de 10 étudiants, il sera composé de séances théoriques et pratiques animées par des instructeurs Reitia et des spécialistes du secteur. À la fin du cours, le brevet international de photographie sous-marine CMAS / ACDC (Ph1) et un certificat de participation qui pourraient être utiles aux étudiants suivant le NAS PART III: Advanced Certificate in Foreshore and Underwater Archaeology seront délivrés.

COURS D'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR EN ARCHÉOLOGIE SOUS-MARINE (NAS Partie II & Partie III)
En collaboration avec REITIA - Documentation pour l'archéologie sous-marine
Tripadvisor